L’île du point Némo, Jean-Marie BLAS de ROBLES

« La vérité, songea Wang, lorsqu’il fût enfin seul, c’est que c’était du pipeau ; la guerre ne répugnait à aucune ruse. En clair, si les textes inclus dans la liseuse étaient tous du domaine public, il ne fallait pas compter y trouver la Comédie humaine ou les Rougon-Macquart en collection complète, annotée, illustrée et agréable à lire (…) Ces versions là, il faudrait encore les racheter pour quelques euros sur les plates-formes dédiées (…) Cela lui rappelait la Chine sous Mao, quand tout le corpus littéraire et philosophique se limitait peu ou prou à la production du XIXe siècle. »

9782843046971FS

Bon, disons le tout de suite, ce roman est effectivement un vrai chef-d-oeuvre comme on en lit très peu. Qu’ajouter à toutes ces critiques dithyrambiques ?

Jean-Marie BLAS de ROBLES est un conteur hors pair. Il nous entraîne presque malgré nous dans une aventure dont on voudrait ne jamais ressortir. On se retrouve dans des mondes déjà connus, comme celui de Jules VERNE, de ROUSSEL, de René DAUMAL, ou bien même de Conan DOYLE.

Et pour intégrer ces mondes, nous suivons un opiomane au sens de la déduction infaillible, Canterel, mais aussi Holmes, un lointain descendant du célèbre inspecteur (mais plus drôle quand même, voir un point cynique), Grimod le majordome fidèle, où bien même Miss Sherrington. Ensemble, ils partent à la recherche d’un mystérieux diamant dérobé à Lady MacRae et courent derrière l’enjambeur Nô qui tranche la jambe de ses victimes… ce qui est étrange, c’est que toutes ont la même marque de paire de basket.

Commence alors une folle aventure sur les rails, dans les airs, dans l’eau ou sur la terre, qui bat son plein. On se retrouve alors projeté à 1 000 km/h dans un texte dont on ne peut plus se passer.
Entremêlé de récits qui déstabilisent au premier abord, ce roman est une réelle pépite de la littérature contemporaine. Jean-Marie BLAS de ROBLES s’est confié dans le magazine Transfuge et a dit « J’ai le droit de tout dire, j’ai le droit de tout faire ». C’est le roman des possibles ou plus rien ne paraît inaccessible.

Tantôt dans une ambiance aventureuse à la poursuite d’un terrible meurtrier et d’un diamant, tantôt dans une ambiance plus monstrueuse et viciée avec un couple aux problèmes sexuels, une tradition de lecture dans une usine de cigares, et un pervers voyeur dirigeant d’une énorme entreprise de liseuses électroniques. On retrouve alors les univers classiques de la littérature anglo-saxonne et steampunk française, mais aussi les univers plutôt « panique » de certains surréalistes, voir pataphysiciens.

Je n’ai pu, pour ma part, me résoudre à lire ce roman sans penser au film « L’orpheline avec en plus un bras en moins » scénarisé par Roland TOPOR ou aux musiques enchanteresses de Sarah Olivier. On est littéralement plongé dans un monde où on ne tient plus les ficelles et où on se laisse porter par les lignes qui nous rendent frénétiques, par le bruissement des pages qu’on tourne avec un engouement sans pareil. On se retrouve immergé dans un monde où la société est bafouée, un monde qu’on peut voir comme un simple roman d’aventure ou comme une critique du monde dans lequel on vit. Rien n’est laissé au hasard, aucune ligne n’est de trop. Le roman est parfaitement maitrisé et nous tient du début à la fin par ses scènes diverses et variées ou tout le monde peut y trouver son compte.
Comme je vous l’ai dit, et comme vous l’avez sans doutes déjà remarqué, toutes les critiques sont dithyrambiques. Et pourtant, dans toutes celles que j’ai lu, j’ai eu l’impression que les journalistes restaient pantois et ne savaient ni comment résumer le livre, ni même comment en parler. C’est un véritable problème.
Face à un chef-d-oeuvre, que faire à part respecter le silence qu’il impose ?

Vous l’aurez compris, je n’ai rien à ajouter. Je n’ai rien apporté de plus à ce texte, vous ne saisissez peut-être toujours pas l’histoire qu’il propose, mais faites l’expérience, lisez-le.

 

Ouvrage disponible aux éditions Zulma depuis Août 2014.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :