Addiction Blake NELSON

« Au Carlton, je nous achète deux cornets de pop-corn et on s’installe dans la salle avec nos camarades de désintox. Il ne se passe rien de spécial. On suit le film, contents d’être près l’un de l’autre. Ca nous suffit. Nos avant-bras se frôlent et on se tient discrètement la main. »

9782226255259FS

Maddie, seize ans, va faire un tour en cure de désintox. Elle a passé son premier palier de sevrage et nous la retrouvons donc au second. Elle est presque prête pour sortir, même si la tentation risque encore d’être un peu forte. Elle voit ses camarades partir les uns après les autres, et elle s’ennuie de plus en plus dans cette atmosphère pesante mais sécuritaire. Le Mardi, c’est soirée ciné ! Elle y allait tout le temps avec Trish avant que cette dernière ne rentre chez elle. Aujourd’hui elle est seule et décide d’y aller quand même. C’est la seule façon de voir du monde extérieur, aller en ville, et rencontrer des mecs. La navette qui l’emmène est vide, mais au dernier arrêt, un jeune homme un peu plus âgé qu’elle rentre dans le bus. Il s’appelle Stewart, et c’est le début d’une longue histoire…

 

Une ambiance très particulière parcourt ce roman. Nous nous retrouvons dans la peau d’une droguée alcoolique qui vit son sevrage avec certaines difficultés. Il y a évidement des moments ou tout roule, mais la vie est faite de hauts et de bas, et parfois ça peut être la catastrophe.
Maddie évolue sur une corde raide. Tant qu’elle y reste tout va bien, mais si elle tombe, alors tout est possible. Entre regrets, remords, et combat difficile, nous sommes parcouru d’émotions fortes.
Sans aucune retenue, ce livre sur la drogue et l’alcool chez les ados peut sans aucun problème parler à grand nombre de personnes.

Tous les personnages y sont représentés. Du dealer au buveur frénétique en passant par l’intellectuel coincé et le geek qui connait mieux un système informatique qu’une femme. Tous les personnages ont leur importance, et tous ensemble permettent l’évolution du microcosme qu’est l’humanité.
Et d’humanité, ce roman n’en manque pas.
On passe un moment un fort mais bon. Il est dans une énergie rapide où le lecteur devient frénétique. L’écriture est poignante et travaillée.

Que demander de plus ?

 

Ouvrage disponible aux éditions Albin Michel dans la collection Wiz depuis Avril 2014. Traduit de l’anglais par Cécile MORAN.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :