Archives mensuelles : juin 2014

Zoom sur… L’illustrateur Martin JARRIE

« Peintre et illustrateur, Martin JARRIE vit et travaille à Paris depuis 1981. Après un passage par le dessin documentaire, voir hyperréaliste, il a changé de style pour une expression plus libre, plus picturale, influencée à la fois par le surréalisme, les primitifs italiens, l’art brut et l’art contemporain. Il travaille pour la presse, l’édition et la publicité en France et aux Etats-Unis. Dans la presse française on peut voir ses travaux dans Télérama, Le Monde, Libération, Le Nouvel Observateur, La Vie, et dans la presse américaine, Le New Yorker, Bloomberg Magazine, entre autres… Les ouvrages qu’il a illustrés ont été couronnés par de nombreux prix. Deux de ses derniers livres ont reçu la Mention spéciale à la Foire internationale du livre jeunesse de Bologne : Hyacinthe et Rose en 2011 (éditions Thierry Magnier) et Rêveur de cartes en 2013 (éditions Gallimard jeunesse). » nous disent les éditions Bayard.

 

J’ai pour ma part décider de vous parler de Martin JARRIE suite à la découverte de son travail pour le livre CD Pierre et le loup et le jazz où la musique, fidèle à celle de Prokofiev, vient du groupe The Amazing Keystone Big Band.

L’eau à la bouche, je me suis intéressé de prés à son travail encore disponible et souhaite aujourd’hui vous parler, si vous avez un peu de temps, de cinq de ses ouvrages. Et nous commençons immédiatement avec le conte si connu que je n’en citerai aucune phrase…

Pierre et le loup et le jazz. 

Nous avons tous en tête cette magnifique musique classique qui siffle quand nous pensons à Pierre et le loup. Prokofiev a achevé un chef-d-oeuvre musical et littéraire en mettant le point final, en 1936, au célèbre conte Russe.

pierre loup
Aujourd’hui, The Amazing Keystone Big Band, chouette groupe de jazz à l’énergie débordante, choisit de reprendre cet intouchable à sa sauce. Et quelle sauce !
Nous retrouvons ainsi un Pierre qui n’est plus représenté par le quatuor à cordes mais par la section de cordes (piano, contrebasse, guitare), un oiseau qui qui garde sa flûte traversière mais est complété par les trompettes, un canard qui devient saxophone soprano au lieu de hautbois, un loup qui passe des cors aux trombones…
Bref, un Pierre et le loup avec les instruments du groupe. Les instruments du jazz. L’esprit du jazz, et la musique du compositeur Russe.

Tout cela a pour but de remplir un objectif : faire découvrir aux enfants et aux novices le jazz à travers un conte qu’on connait tous. La découverte des instruments, la puissance de la musique et des sonorités… Et nous pouvons dire que la mission est accomplie !

Ce CD est accompagné d’un livre qui reprend le conte de façon écrite et adaptée pour les enfants. Les illustrations sortent tout droit de l’imagination de Martin JARRIE et proposent une version colorée et crayonnée du conte où la forme géométrique fait penser au cubisme.

Un album aux éditions Chants du Monde à ne louper sous aucun prétexte pour les amoureux du graphisme et du jazz !

 

Mais il est temps de continuer notre présentation…

Fables de La Fontaine.

Et pour continuer, je vais m’intéresser à la toute dernière parution signée Martin JARRIE !
Est sortie il y a quelques jours sa version des Fables de La Fontaine ! Il n’a absolument pas touché au texte, mais comme tout bon illustrateur, il se doit d’illustrer ces courts récits que nous avons tous en tête.
Et nous pouvons le dire : enfin une illustration originale pour ces fables ! Nous sommes dans le contemporain, dans le code barre, dans l’ustensile, dans l’humour.
fablesC’est ainsi que nous pouvons croiser une mouche avec son mode d’emploi de conduite (Le coche et la mouche), un poisson dans une poêle à frire (Le petit poisson et le pêcheur), un lion qui fait de la peinture (Le lion abattu par l’homme), une grenouille gonflée à l’hélium (La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf) ou bien encore un geai avec une crête très colorée (Le geai paré des plumes du paon).

Un livre très réussi qui est fait dans un respect absolu et manifestement une humilité exemplaire. Nous retrouvons à la fin de l’ouvrage une biographie qui ressemble à un hymne de Jean de La Fontaine et celle qui ouvre cet article pour Martin JARRIE.
Une autre grande force de cette version, c’est qu’elle propose un glossaire complet, efficace, pratique et simple des mots compliqués du siècle fabuleux…

Il est l’heure de revoir vos classiques avec des étoiles dans les yeux !  Et nous remercions les éditions Bayard Jeunesse et Benoît MARCHON qui propose cette anthologie de textes.

 

Partons vers de nouvelles contrées et rendez-vous dans vos rêves les plus fous, les plus beaux, et qui semblent les plus lointains Rendez-vous dans…

 

Au bout du compte.

Entre rêve et féerie, entre science et fantaisie, nous retrouvons le monde de Régis LEJONC illustré par Martin JARRIE.
Nous retrouvons dans cet album un personnage touchant, troublant, qui nous propose une aventure un peu folle mais sincère. Bienvenue dans un monde où nous pouvons modeler les nuages, un monde où les corbeaux sont presque humains, un monde où un arbre n’est que le résultat d’une graine, un monde où deux mâles se disputent une femelle…au bout du compte

C’est le dur retour à la réalité auquel il faut échapper. Il finira par arriver, il finit toujours par arriver. Mais peut-être existes-t-il une solution pour y accéder encore, et encore, et encore ?

Avec un texte court mais à la poésie foudroyante, un accompagnement illustré tel que celui de Martin JARRIE est le bienvenu.
Nous sommes ici plus dans un mouvement surréaliste, voir ubuesque. Des personnages qui semblent perdus, des corbeaux qui coassent, des flocons à l’allure d’une fête triste…
Une sensation de solitude heureuse se manifeste, de nostalgie, de désir de liberté. Le texte et l’illustration s’accouplent à merveille, et pourtant à eux seuls ils représentent une poésie. C’est un coup de maître pour ces deux professionnels, et il a lieu aux éditions du Rouergue ! Courez, sautez, partez. La lune ne bougera pas, et il sera toujours aussi difficile de l’attraper. A moins que… ?

 

Retournons vers des contrées plus terre à terre avec…

 

L’alphabet fabuleux de Martin JARRIE.

Un livre qu’il a écrit seul. De A à Z. Un abécédaire simple et drôle aux allures de blagues.
Un mot, une définition. Nous retrouvons ici son côté documentariste qui l’a quitté depuis quelques temps. Mais aussi son côté pinçant-rire qui n’a de cesse de nous émoustiller.
alphabet fabuleuxNous retrouvons donc une double page par lettre. La page de gauche sert à
la définition d’un mot alors que celle de droite est consacrée à l’illustration de ce dernier.
Vous me suivez ?
Nous avons par exemple pour commencer la lettre A qui représente un arbre (à droite) et donne la définition suivante : « grand végétal ligneux dont la tige ne porte de branches qu’à partir d’une certaine hauteur au-dessus du sol. » à gauche.
Et nous retrouvons ainsi quelques informations pratique, comme le fait qu’une bicyclette n’ait qu’une roue motrice derrière, que l’écumoire sert à écumer, la fabrique à fabriquer, le jardin à jardiner, où même qu’une ligne est une figure dont un fil très fin donne l’image. Nous allons évidement jusqu’au Zeppelin qui est ce ballon volant à la carcasse métallique en passant par le Serpent qui est un reptile sans pied.

Et vous savez ce qui est vraiment génial ? C’est que ces définitions viennent de dictionnaires de renom tel que le Robert, le Larousse, et le Littré.

De plus, chaque illustration est différente et représente  parfaitement l’objet défini. Nous sommes ainsi souvent dans le second degré, comme avec l’Hélice ou les Yeux.

Un ouvrage merveilleux à ne pas louper ! Et il est aux éditions Gallimard jeunesse !

 

Allez, terminons en beauté avec le grand Hyacinthe et Rose dont la réputation n’est plus à faire.

 

Hyacinthe et Rose.

L’histoire est celle d’un adulte qui raconte comment il percevait sa famille, et particulièrement ses grands-parents lorsqu’il était enfant. Pour cet album, Martin JARRIE a illustré le texte splendide de François MOREL.

Hyacinthe et Rose se sont aimé un jour. Le petit garçon en est sûr. Sinon ils hyacinthe et rosen’auraient pas eu tant d’enfants, qui eux-même avaient eu des enfants. Seulement aujourd’hui tout semble les séparés. L’un est coco et ne veut pas entendre parler de religion tandis que l’autre est proche du curé qui ne cesse de la complimenter. Tout les éloigne, hormis les fleurs.
Et les fleurs, c’est ce dont se souvient le plus leur petit fils. C’est d’elles que tout a démarrer. Et la vie de ses grands-parents pourraient être contée à travers les fleurs, leurs senteurs, et leur tendresse.

C’est ainsi qu’on accède à un texte bouleversant où l’émotion a une place importante. Nous voyageons à travers le jardin visuel et secret de Hyacinthe et Rose. Nous entrons dans leur intimité, dans leurs fêlures, dans leurs pensées.
Et nous apprenons ainsi à reconnaître les bienfaits des fleurs, mais aussi leurs revers, les poisons à éviter. Nous découvrons les peurs et tracas d’un jeune garçon qui voit le visage de son grand-père disparaître derrière un bouquet de marguerite, les blessures causées par la maladresse d’une grand-mère qui ne connaît que trop bien les différentes variétés.
Nous nous promenons, au grès des mots, au grès des couleurs, des senteurs. Nous ressentons les souffrances et les joies, et nous admirons les fleurs grâce à la qualité de reproduction de l’illustrateur.
Des tulipes, des pavots, des Dahlias, des Crocus, des Oeillets… Toutes sont présentes, parsemées de ci de là de quelques fleurs imaginaires.

Un voyage en pleine nature vous est proposé par les auteurs et les éditions Thierry Magnier. J’espère que vous saurez y répondre favorablement.

 

 

Vous l’aurez compris, Martin JARRIE touche à différents mouvements littéraires, picturaux, et culturels. Tous les ouvrages qu’il a illustré, même l’abécédaire, sont accessible autant aux enfants qu’aux adultes ou aux ados.
Pourtant, quand vous croisez une illustration de Martin JARRIE, vous savez que c’est lui. Sa signature est sa patte, et rien que pour ce travail formidable, il a le mérite d’être connu.

 
Si vous n’en aviez encore jamais entendu parler, découvrez-le, ainsi que les auteurs, artistes, musiciens qui l’accompagnent et qui lui ont fait confiance. Ça vaut le détour.