14 – 14, Silène EDGAR et Paul BEORN

« La mère de Simone sera autant en danger à Craonne qu’ici. Et Jules aussi… et tous les autres ! Il sait qu’il ne peut pas faire déménager tout le monde en expliquant qu’un garçon du futur lui a parlé d’une guerre qui n’a pas encore eu lieu. »

9782362311192FS

Tout commence le premier de l’an 2014. Adrien, treize ans, qui ne suit pas particulièrement les traditions, va se voir obligé par sa mère à envoyer une lettre (entre autres) à son cousin qu’il ne connait pas très bien… Et qui est prétentieux.
Après avoir fait son courrier bien pinçant, le voilà qu’il doit marcher jusqu’à la boite aux lettres… Mais ce jour là, il se passe quelque chose de bien étrange. Une nouvelle boite aux lettres de la poste s’est montée juste en face de chez lui. Une aubaine ! Pas besoin de se peler les miches pendant 20 minutes pour quelques lettres !
Adrien va alors glisser sa lettre dans cette boite bleue qui est intrigante. Une boite bleue, vous vous imaginez ?

Pendant ce temps, début Janvier 1914, Hadrien qui est en famille va recevoir un courrier ! Chose extrêmement rare.

Commence alors une correspondance touchante et historique entre ces deux enfants qu’un siècle sépare.
Et c’est alors que nous nous apercevons des progrès que nous avons fait en 100 ans. Progrès technologiques, évidement, mais aussi sociaux. En 1914 on mourrait d’une maladie aujourd’hui soignée en quelques jours. On n’avait aucune aide de l’état pour guérir. Les médicaments étaient rare et peu fiables.
Mais il n’y avais pas non plus beaucoup de voitures. De télé, on n’en parle même pas, et alors facebook… Florilège !

Les deux jeunes gens mettent longtemps à se rendre compte de ce qui les sépare. En même temps, comment imaginer une chose pareille ?
Cependant quand Adrien se rend compte que son nouvel ami vit en 1914, il va tout faire pour le prévenir de la guerre qui se prépare.

 

« Les troisièmes, ils ne pourraient pas sortir avec des filles de troisième, hein ? C’est trop leur demander ? »

 

Entre peines de coeur, amitiés échouées, quelques anecdotes à l’école, des camarades pas toujours sympathiques mais quelques amis qui tiennent la route, sans oublier les familles aux caractères très personnels, évidement… ce livre est une pépite de bon sens. Il doit être lu par tous pour remettre quelques idées en place. Même s’il faut vivre avec son temps, il ne faut pas oublier le passé…

C’est un roman écrit à quatre mains, et on sent la patte de chaque auteur. J’imagine que chacun s’est approprié un des deux enfants et surtout une époque et qu’ils se sont renvoyés la balle à travers les lettres qui alimentent le roman. On retrouve deux personnages bien différents tellement l’écriture change. On s’immerge parfaitement dans une époque, ou dans l’autre. La transition n’est qu’un plaisir de plus à la lecture.
Voilà ce que j’appelle des auteurs de talents ! Ils savent s’adapter et semblent avoir préféré écrire à deux plutôt que de faire l’exercice qui devient vient périlleux quand on le fait seul.
De plus, tout est très clair. Jamais on ne confond Hadrien et Adrien. Pari risqué, mais rudement bien mené. Les personnages qui affluent autour semblent n’être qu’un songe qui fait avancer le roman de façon édulcorée. Mai chacun a son importance, son trait de caractère, et son écriture qui lui est propre. Le lecteur s’imprègne très rapidement de l’ambiance et peut s’identifier sans problème aux personnages.

Pour finir de façon brève, il me semble important de rappeler qu’il y a dans ce roman, quasiment à chaque fin de chapitre, des illustrations qui représentent une époque et alimentent le roman. Vous pourrez ainsi trouver par exemple une table alphabétique par noms d’auteurs dans un livre, la photo d’une devanture de pharmacie, la reproduction d’un timbre à 10 centimes Croix-Rouge ou bien même une affiche de règlement intérieur d’école de 1914.

En lisant 14 – 14 vous rirez, vous pleurerez, et surtout, vous réfléchirez. Et ce n’est pas parce que vous le trouverez en rayon jeunesse qu’il ne faut pas y mettre le nez dedans…

 

Ouvrage disponible aux éditions Castelmore depuis Avril 2014.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

One response to “14 – 14, Silène EDGAR et Paul BEORN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :