Super, Endre Lund ERIKSEN

« Mais d’abord, je dois écrire une liste de tout ce que j’ai l’intention de faire. […] 
1. Me baigner tous les jours
2. Me faire tatouer
3. Conduire
4. Aller en boite
5. Rencontrer des gens
6. Prendre une cuite
7. Embrasser quelqu’un. Une fille, s’il le faut
8.Marcher en équilibre sur le pont
9. Manger ce que je veux
10. Trouver un mec. »

super

Et nous voilà embarqué dans un roman d’enfer où nous tournons les pages frénétiquement et duquel il est très difficile de se détacher.
Julie, pas encore 18 ans, est une jeune fille qui paraît tout à fait normale. Elle doit aller en camp de vacances, comme toutes les années. Mais cette année, ça va se passer différemment ! Il y en a marre d’être prise pour une môme à cause de son handicap après tout !
Elle décide alors qu’elle n’irait pas à son camp de vacances et monte un coup à ses parents pour se retrouver seule à la maison pendant une semaine !
Attendez, attendez. J’ai parlé de handicap ? Ah oui, j’ai oublié de vous dire ! Julie a un gros problème… Non, non, elle n’est pas en fauteuil. Elle n’est pas non plus trisomique ou même manchot. Elle n’est pas siamoise et il ne lui manque pas un partie du corps. Mais alors, que peut-elle bien avoir ?

Très rapidement, elle va rencontrer Jomar avec qui elle va partir faire les quatre cent coups. Avec lui, rien ne peut l’atteindre, elle se sent libre et remplie d’émotions jusque là inconnue. Elle tombe même peut-être doucement amoureuse… Mais que se passe-t-il dans la tête de notre jeune adolescente ?
Et ce Jomar qui semble nous cacher bien des mystères… Qui est-il réellement ?

« Elle embrasse mes lèvres avec douceur et légèreté, les effleures, les frôle à peine, mais c’est une giboulée de délices. Graduellement, elle me mordille avec un peu plus d’insistance, de temps en temps elle me chatouille de la pointe de sa langue. Je m’abandonne, m’ouvre, je réponds. Elle montre plus d’ardeur, embrasse plus fort, va plus profond. Mais constamment elle se retient, ne m’envahit pas, ne m’engloutit pas. Et moi aussi, je suçote, je goûte, je savoure.
Après ça j’envisage sérieusement de devenir lesbienne. »

C’est un roman OVNI au milieu de la littérature jeunesse. Les traditions y sont bafoués et les plus religieux y verront le diable. On a des scènes à faire pâlir le bon dieu et à effrayer Cupidon. On y trouve aussi et surtout toute la vie adolescente. Toute la crise comme on l’a tous connue. On y retrouve des questions existentielles, des choix difficiles. On est immergés dans un roman fou qui est un hymne à la liberté, à la différence et surtout au bonheur de la vie. Croquer la vie à pleine dents. Ne pas se préoccuper du regard des autres…
C’est un roman, en deux mots, qui bouleverse par sa force, ses thèmes, et ses choix de narrations épatants.
Vous passerez, avec ce texte, par tous les états émotifs. Du rire aux larmes. De la crainte à la sécurité… Vous serez chahuté, et si vous venez encore sur mon blog aujourd’hui, c’est que vous devez aimer ça !

C’est un roman à lire absolument.

Disponible aux éditions Thierry MAGNIER depuis Mars 2014. Tradui du Norvégien par Pascale MENDER.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :