Esprit d’hiver, Laura KASISCHKE

« Dehors le vent résonnait tel un nerf qu’on aurait tiré d’un coup à travers l’arbre, juste devant. C’était le matin de Noël mais il était tard. Peut-être presque neuf heures. Ils ne dormaient jamais aussi tard le matin de Noël. »

9782267025224FS

Sally a subi une opération l’empêchant d’avoir des enfants. C’est donc tout naturellement qu’avec Eric, son compagnon, ils décident d’adopter une jolie petite fille aux cheveux noirs en Sibérie.  Tatiana. Tatty. Après maintes paperasserie et deux aller-retours, ils l’emmènent enfin avec eux en Amérique.

Seulement voilà, quelques années après, alors qu’ils ne se réveillent pas ce fameux matin de Noël, Sally a une illumination. Elle a envie, voir besoin, de prendre un crayon et un bout de papier pour redevenir celle qu’elle était; une poète. Et ce matin là, la première phrase qui lui vient à l’esprit alors qu’elle se réveille est la suivante : « Quelque chose les avait suivi de la Russie jusque chez eux. »

Prenant conscience de l’heure, Eric va se dépécher pour aller chercher ses parents à l’aéroport. La tension commence doucement à monter avec quelques reproches infondés et un tableau presque parfait des émotions de Sally face à cet événement apparemment anodin.

Sally se retrouve donc seule avec Tatty. Cette dernière, habituellement appréciée de tous, au fond très gentil, à l’intelligence indiscutable, se voit alors devenir d’une inquiétante étrangeté à couper le souffle.

Avec des scènes incroyables, Laura KASISCHKE arrive à mettre son lecteur dans les positions les plus inconfortables. Elle le chahute, le fait miroiter et ne manque pas de lui faire la nique quand elle lui fait comprendre qu’il ne saura rien avant la fin.

L’écriture est précise, travaillée, et tout le scénario est réfléchi. Rien n’est laissé au hasard, aucun mot ne peut être banni, aucune lecture en diagonale acceptée. Tout est imbriqué et fait pour faire monter crescendo une tension qui ne manque pas d’être présente.

Les familles Américaines selon Laura KASISCHKE ne sont pas les mêmes que dans certaines séries télé. Tout semble reposer sur le quotidien, la connaissance universelle de la famille, de la sécurité.

Lire Laura KASISCHKE s’avère être une expérience, bien plus qu’une lecture. C’est une expérience humaine, émotionnelle, nerveuse et angoissante, mais une expérience qui ne nous laisse qu’un goût dans la bouche, celui de l’addiction.

 

 

« A présent, derrière la baie vitrée, la neige ressemblait davantage à un mur statique, à quelque chose qui montait du sol, qu’à quelque chose qui tombait du ciel. »

Ouvrage disponible dés aujourd’hui en librairie aux éditions Bourgois ! 

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :