L’île invisible, Francisco SUNIAGA

Entre psychiatrie , étude des rêves, meurtres, combats de coqs et recherche de La vérité, entrez dans un roman qui ne trouve d’égal que dans l’affolante réalité.

 

 

9782918767336FS

 

Edeltraud KREUTZER apprned la mort brutale de son fils, noyé, dans une petite île des Caraïbes. Île oubliée, île invisible, île dont on ne sait rien, pas même si elle est vraiment dans les Caraïbes, pas même si elle existe.

Suite à ce décès, la mère reçoit un courrier chez elle, en Allemagne, qui lui dit que tout est manigancé, que c’est un meurtre orchestré par la femme du défunt et son amant.

Dans le doute, elle décide de prendre l’avion, seule, pour la première fois, de braver les contrôles d’identités la tête haute, de ne jamais baisser les bras. Seulement elle ne pensait pas que ce serait si compliquer. L’île réserve beaucoup de surprises. Le temps n’y est pas le même que dans sa bourgade, que dans le monde en général. Les montres n’existent pas, le temps est aléatoire, et il est bien souvent « entre 5 et 6h », ou alors « entre 19 et 20h ». Le soleil est la seule mesure de temps; tout le monde se connait, et personne ne se fait confiance. Le trafic va bon train et si on n’est pas entre de mains experte, la difficulté de récolter des informations est forte.

C’est pourquoi, après avoir rencontré l’ambassadeur Edeltraud décide de faire appel à un avocat qui sera chargé de l’enquête.

C’est alors que commence un long périple vers la vérité au milieu des touristes allemands qui, malgré leurs sourires courtois, sont loin de toute sainteté.

Mais les touristes ne seront pas les seuls barrages. L’avocat fera des découvertes surprenante, notamment sur les passions et les paris du jeune garçon, devenu accro aux combats de coqs.

C’est alors plus qu’un périple qui débute. Au-delà d’un roman, c’est une immersion dans une réalité souvent inconnue, inimaginable et ponctuée de folie qui nous submerge.

En parallèle, l’histoire des rêves beaucoup moins terre à terre de l’avocat entre en jeu. Il a rêvé en anglais et il lui semble avoir entendu une voix au creux de son oreille pendant la nuit lui chuchoter comme de la poésie. Son ami psychiatre l’aidera a trouver une voie vers la paix en se servant de références comme Freud, Shakespeare ou même Conrad.

 

 

« De mes quatre coqs, le blanc a été me pire. Les autres ont prouvé qu’ils étaient de race et que s’ils devaient mourir ils le feraient avec courage. […] On se moquait de moi et de mon coq. A ce moment, sans me rendre compte de ce que je faisais, j’ai laissé jaillir toute la rage que j’avais en moi. Je ne lui ai pas écrasé la tête contre une poutre, je ne lui pas tordu le cou avant de le jeter par terre et le regarder battre des ailes en agonisant, comme font les autres entraîneurs. Sans décoller le coq de ma poitrine, en immobilisant ses pattes et ses ailes avec mon avant-bras, je l’ai tenu par la tête et j’ai tiré dessus jusqu’à sentir les vertèbres de son cou se séparer l’une après l’autre, puis sa peau se déchirer, jusqu’à ce que sa tête ensanglantée me reste dans la main et que son sang chaud trempe ma chemise. »

Vous l’aurez compris, L’île invisible est le roman à ne pas louper lors de cette rentrée littéraire. Les îles Caribéennes, la plage de sable fin, le courant qui peut être mortel… Pour vous souvenir de vos vacances passées, c’est au top.

L’écriture y est agréable, les yeux parcourent les pages, ils se promènent sans jamais se fatiguer et demandent à aller toujours plus loin.

Une intrigue forte qui pourrait avoir des airs de déjà vu mais ne ressemble en rien à ce que vous avez pu lire, une critique sociale d’une île oubliée qui passe son temps et son argent dans des jeux de combats de coq, qui regarde l’occident, le continent, comme une folie créée par les hommes.

De l’humanisme, de la pitié, du trafic mais aussi de l’honnêteté. Tous ces caractères qui font de l’humain un être si complexe sont ici mis sur scène parfois pour nous déranger, parfois pour nous faire prendre conscience, mais toujours avec goût, simplicité et de manière très fine.

C’est un dépaysement total dans un roman de fond qui tient en haleine au point d’empêcher de dormir…

 

Ouvrage disponible à partir du 12 Septembre 2013 aux excellentes éditions Asphalte.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :