Le bleu des abeilles, Laura ALCOBA

Un magnifique livre qui prend le point de vue d’une jeune fille pour nous raconter tout le questionnement sur les racines et l’adaptation dans un nouveau pays.

 

bleu abeilles

 

La jeune fille en question a une dizaine d’années. Elle est rapatriée en France après de longs mois d’attente, à rendre visite un jeudi sur deux à son père en prison.

Sa mère l’attend dans le pays qui se trouve de l’autre côté de l’océan. La jeune fille apprend doucement le Français avant de quitter l’Argentine, elle répète des phrases bateaux afin de se familiariser, se créé des personnages pour leur parler sans qu’ils se moquent d’elle.

Une fois en France tout bascule. La jeune fille écrit à son père prisonnier politique tous les Lundis. Le Français s’améliore petit à petit, elle y met beaucoup du sien. Elle commence à avoir honte de son accent espagnol qui ne part pas, honte de parler en public, honte de ses racines. Sa mère circule de pages en pages tel un spectre dont on ne sait rien.

Réussira-t-elle a s’intégrer correctement dans ce pays si différent du sien, elle qui pensait découvrir Paris et ses monuments et se retrouve finalement en banlieue… ?

 

C’est avec une assurance certaine que l’auteur nous déballe ce texte qui semble prendre forme sous un récit autobiographique.

L’écriture est tranchante mais ne perd aucunement la beauté dont elle a besoin pour toucher sur des sujets pareils. On a de l’émotion, on a un charisme, on a des idéaux. Tout ça en une centaine de pages, condensées et efficaces.

L’auteur nous propose un voyage entre Argentine des années 1970 et France des années 1980. Une décennie où beaucoup de choses ont changé pour elle.

Loin du nombrilisme dont on a l’habitude, elle nous tire un portrait optimiste d’un passé qui parait pourtant difficile.

La relation entre la jeune fille et son père construit les bases du roman, les bases de la pensée. L’auteure ne manque pas de nous faire aller plus loin.

 

La couleur bleue est-elle la préférée des abeilles ?

 

Livre disponible chez Gallimard dans la collection blanche à partir du 28 Août 2013.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :