Aventures d’un romancier atonal, Alberto LAISECA

Entre autofiction et pur délire les auteurs s’amusent beaucoup. Alberto LAISECA nous propose ici une aventure qu’il faut suivre sans chercher à croire. A moins que…

 

atonal

 

Ce roman relate des faits simples : un romancier est maltraité, humilié à la façon de notre cher marquis par sa maîtresse de maison qui lui a dégoté comme chambre des anciennes toilettes. Il est en pleine inspiration et écrit un roman long de prés de 1500 pages. Seulement voilà, ce roman est expérimental, voir surréaliste. Et il n’est promis à absolument aucun succés.

Par chance pourtant, notre romancier arrive à se faire publier par un éditeur sado-maso à la recherche de faillite. Les critiques sont unanimes : ce livre est un torchon. Il n’aurait jamais dû sortir. Certains refusent même d’écrire une ligne dessus par peur de ne pas trouver les mots.

Mais un événement, une femme, va changer le cours des choses. Elle va provoquer l’effet inverse. Elle va faire en sorte que chacun ne soit pas satisfait de leur sort en les mettant sur la route de la gloire. Et ça va marcher. Voilà le roman traduit dans le monde entier et suscitant en France plus particulièrement un enthousiasme hors-pair. Le romancier est obligé de se cacher pour ne pas se faire tuer par l’éditeur, plus personne ne maîtrise la situation jusqu’à un tremblement de terre la veille de la remise du prix Nobel.

Par une pirouette fantastique tous les ouvrages imprimés se retrouvent au centre, à la base du séisme et disparaissent. Seules quelques pages vivent, et on nous les propose. Pour les lire, il suffit de tourner le livre et on entre alors dans un monde préhistorique en période de guerre ou les dinosaures côtoient les hommes. Je vous laisse le plaisir de la découverte de L’épopée du Roi Thibaut illustrée par Helkarava avec beaucoup de poésie, de provocation, et de représentation théologiques.

 

 

C’est une grande première pour cet auteur Argentin en France. Ceci est son second roman, son premier faisait environ 2 000 pages et il a mit près de 20 ans à le faire publier. Son histoire semble avoir quelques concordances  avec celle du romancier. L’écriture est inhabituelle, elle met le lecteur à mal, elle joue avec lui.

Des thèmes très importants sont présents dans cet ouvrage très court, à savoir l’humiliation, l’estime de soi, le retranchement des personnages poussés à bout. Jusqu’où pourrait aller un homme humilié ? Jusqu’où pourrait aller quelqu’un à la recherche d’une excitation douloureuse ? Ce n’est pas du livre érotique, et pourtant l’ouvrage transpire Sade.

Au delà de ces questionnements, et pour parler de choses plus terre à terre, l’auteur semble aussi nous parler des problèmes de l’édition. La difficulté de se faire éditer et de faire croire à la transmission d’un ouvrage. Qu’est-ce qu’un chef d’oeuvre ? Parlera t-on encore des Aventures d’un romancier atonal dans 50 ans ?

Difficile de se prononcer, mais nous pouvons au moins tirer notre chapeau aux éditions Attila toujours présentes dans les meilleurs coups.

Vous pouvez également retrouver toutes les infos sur l’auteur sur ce blog wordpress très bien construit :  http://leromancieratonal.wordpress.com/

 

 

Ouvrage disponible aux éditions Attila à partir du 6 Juin 2013.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :