Un drôle d’ami, Elise BROACH et Kelly MURPHY

Vous connaissez Dürer ?! Mais si, vous savez, ce peintre. Enfin dessinateur. Enfin le mec qu’on expose au musée et que tout le monde regarde pendant des heures ! Non ? Ca ne vous dit rien ?

 

1419041

 

James est un jeune garçon qui vit avec sa mère (odieuse et attirée seulement par l’argent), son beau-père (froid, distant et toujours énervé), et son petit frère William qui touche à tout et arrache les cheveux  dans une petite maison de quartier.

Marvin est un petit cafard qui vit avec maman, papa, Elaine, son oncle et sa grand-mère… Dans les murs de la cuisine de James et sa famille.

Evidement, les humains n’aiment pas tro ples cafards. Ces bêtes crasseuses qui représentent la saleté et le manque d’hygiéne. Et pourtant, ce sera ici une histoire d’amitié peu ordinaire à laquelle vous aurez à faire.

Le jour de son anniversaire, James reçoit de son père (qui lui est artiste peintre) un stylo avec une plume, et un encrier pour dessiner à l’encre de chine.

Autant vous dire que ça n’enchante pas des masses notre jeune héros qui ne se sent pas l’âme artistique !

Marvin, en voyant ça, va décider de faire un cadeau d’exception à son colocataire ! Il va finalement lui faire un joli dessin. Si joli qu’on dirait un Dürer !

Va alors s’enclancher une histoire avec des vols, de l’argent, une petite enquête, et un cafard couvé par sa mère qui va s’émanciper !

Comment tout cela arrive ? Oulà, je vous laisse le soin de le découvrir par vous même !

 

Le texte de l’auteur est accompagné des très mignonnes illustrations de Kelly MURPHY à la plume délicate et hachurée.

L’histoire un peu bancale trouve finalement un angle qui vous séduira. L’art est mis en lumiére par l’auteur, avec une part de réalité dans la fiction (très bien expliqué dans la derniére page du livre). L’histoire est hélas un peu longue à démarrer, j’ai failli tout lâcher et finalement un espoir est né à partir du premier quart du livre. Et dieu merci, j’ai continué. Je me suis retrouvé dans la peau du jeune James, j’ai haï certains personnages, adorés d’autres. Il y en a même un pour lequel je ne sais toujours pas quel émotion abordé.

Une petite enquête pour les enfants à partir de 9 ans, avec une belle approche de l’art et du milieu artistique.

C’est un livre à découvrir, vous pourriez être surpris !

 

Livre paru aux éditions Pocket Jeunesse en Février 2013.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :