Les aventures rocambolesques, Manu LARCENET

Découvrez ici deux des ouvrages de la série Les aventures rocambolesque par Manu LARCENET.

 

Commençons par le commencement avec le premier tome, Une aventure rocambolesque de Sigmund FREUD : un temps de chien.

UneAventureRocambolesqueDe01a

Freud n’en peut plus de son Autriche dont il a fait le tour. Il est reconnu maintenant dans son pays, et il psychanalyse toujours les mêmes cas. La routine s’installe mais il ne la laissera pas le bouffer. Il décide de partir pour les Etats-Unis à la rencontre des cow boys, ou comme les appellent son acolyte, les Garçons vachers.

Attention, gros choc de culture. Freud et son acolyte recherchent déséspérement des gens à psychanalyser. Mais les cas sont tellement lourd qu’il paraît impossible de faire un travail rapide pour se la péter lors du retour à Vienne. Ils vont alors tomber sur un chien… qui parle. Et l’auteur le sait évidement que les animaux ne parlent normalement pas. Mais alors… Freud aurait-il besoin de se faire soigner à son tour ? Le chien, sorti récemment de prison, va les accompagner à travers le Texas et leur racontera ses problèmes en échange d’un coup de pouce face aux forces de l’ordre qui le recherchent sans trêve.

Freud va alors se retrouver face à sa propre existence à la compagnie de ce chien, et d’un mystérieux chaman qui connait pas très bien son taff et va les faire planer.

Continuons avec le second tome, avant d’avoir mon bref avis sur ce début de série.

Une aventure rocambolesque de Vincent Van Gogh : La ligne de front.

UneAventureRocambolesqueDe02_34422

Vincent Van Gogh, c’est bien connu, met un peu trop de jaune dans ses toiles. Mais ce n’est qu’un très léger détail dans cette aventure qui porte bien son nom.

Pendant la guerre, les militaires sont décontenancés, démotivés, ils veulent juste rentrer chez eux… Et les dirigeants, dans leur bureaux, bah ils comprennent pas vraiment pourquoi. Après s’être posé plusieurs questions, ils en viennent à la conclusion rapide qu’il ne sont pas assez proche de front pour ressentir ce que ressentent les guerriers.

Une ide leur passe alors par la tête. L’art est merveilleux. A travers celui-ci on peut ressentir des émotions qu’on ne soupçonnait même pas. Alors pourquoi ne pas envoyer Van Gogh lui-même sur le front peindre l’horreur ? Il n’aura évidement pas le choix, sinon c’est la mise à mort.

Voici alors notre joli petit peintre grincheux partir pour la guerre avec ce qu’on peut nommer une couille molle. Un mou de genoux. Van Gogh est habitué, lui, à la pression du front et aux bruits divers des obus ou grenades. Mais son compère chargé de le surveiller, habituellement dans les bureaux, ne fait pas tant le malin face à  l’ennemi.

Lorsque le supérieur est remplacé par le larbin, les scènes ont leur petit piment comique assuré. Et ce n’est pas peu dire.

Cette série composée de déjà cinq tomes s’inscrit dans l’oeuvre de Manu LARCENET avec un plaisir que le lecteur ne pourra pas cacher.

A travers son illustrations sombre et pourtant optimiste, et son texte tout à la fois comique et tragique, l’auteur sait mener son lecteur du point A au point B sans le quitter. Les BD sont courtes mais tiennent en haleine. Les scènes absurdes sont toujours de bon goût et sauront faire sourire les personnes dotées de second degrés. Mais si vous lisez ça, j’imagine que c’est votre cas, alors éclatez-vous !

Ces BD sont disponibles aux éditions Dargaud depuis 2002 et 2004. 

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :