A l’épreuve de la faim, Frederick EXLEY

Donner vie à un auteur oublié, telle est l’envie de Frederick EXLEY, et de Monsieur Toussaint Louverture !

 

Image

Frederick EXLEY est l’auteur de deux ouvrages connus en France : Le dernier stade de la soif (A fan’s notes), et A l’épreuve de la faim (Pages from a cold Island) tous deux parus aux éditions de Monsieur Toussaint Louverture.

 

L’auteur américain n’a selon lui pas connu un gros succès. Les critiques lors de la sortie de son premier roman (dans les années 1950) aux Etats Unis, furent très positives. Il vendu environ 7 000 exemplaires et gagna tout de même le prix National Book Award.

 

Son second roman, qui ressemble fortement à un récit autobiographique est paru dans les années 70 aux Etats Unis et est très troublant.

Frederick nous conte la vie de certains de ses contemporains. Notamment Nabokov, avec sa célèbre Lolita et en particulier Edmund WILSON qui a dominé intellectuellement la scène littéraire des Etats Unis.

Frederick s’est découvert une passion pour ce dernier et décide de tout faire pour lui rendre un réel hommage. L’hommage qu’il mérite et que les médias ne lui ont pas donné.

 

Pour cela, il se rend en pèlerinage dans la ville de WILSON, à savoir Talcottville afin de rencontrer les médiateurs de sa vie ; sa fille, son agente, ses amis…

Le récit tient alors en deux parties. Il y a la face poétique de Frederick qui apparaît lorsqu’il parle de WILSON, et le côté beaucoup plus grossier lorsqu’il parle des femmes, de politique, ou qu’il est un peu trop alcoolisé.

 

L’auteur tombe souvent amoureux. De jeunes femmes surtout. Nabokov et sa Lolita dominent le livre, ne l’oublions pas. EXLEY rencontre ses Lolita, il n’hésite pas à être grossier et direct avec elles, contrairement à Humbert Humbert qui était beaucoup plus attaché aux sentiments.

 

Il rencontre un jour suite à sa demande et non sans difficulté Ms. STEINEM, féministe très engagée aux Etats Unis. Il fait des pieds et des mains pour l’interviewer. Il relit tous ses classiques féministes et donne ses avis afin de ne rien avoir à se reprocher. Il tentera de la séduire, mais son engagement pour l’égalité des sexes n’est pas semblables à celui de sa partenaire. Il fera des efforts, essaiera d’être un autre pour elle, mais « chassez le naturel, il revient au galop ».

 

Frederick EXLEY est de plus un alcoolique notoire. La vodka et le whisky dominent ses journées. Les bistrots de Talcottville ou de sa petite île dans laquelle il vit habituellement et qui lui manque n’ont plus de secrets pour lui. Il est prêt à faire la tournée dés la première heure pour s’offrir une petite sieste et recommencer le soir, avant d’écrire quelques lignes si l’inspiration est présente.

 

L’alcool et le sexe sont la charpente de ce récit. Mais il va au-delà de tout ça.

Frederick EXLEY nous offre ici son intimité la plus profonde. On ne sait pas si on doit crier au génie ou le haïr. Cet homme montre toute la complexité de l’humanité à lui seul. Et il la montre bien. L’ironie créée son écriture et son humour hors pair.

 

« A l’épreuve de la faim ne fonctionnait pas car le texte était d’une telle mélancolie que, malgré son humour, le lecteur n’allait certainement pas pouvoir atteindre la dernière page (en admettant qu’il arrive jusque là) sans se demander comment diantre j’avais pu trouver en moi la volonté de produire ces quatre cent quatre-vingts pages de tapuscrit. »

Et vous n’aurez pourtant aucun mal a vous laisser embarquer dans la vie débauchée, pleine d’espoir et de désillusions de notre cher Frederick EXLEY.

 

Remercions les éditions Toussaint Louverture pour la confiance qu’il savent créer chez leurs lecteurs grâce à la qualité de leurs ouvrages.

 

A l’épreuve de la faim sera disponible aux éditions de Monsieur Toussaint Louverture à partir du 14 Février 2012.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :