Le son de ma voix, Ron BUTLIN

« Le son de ma voix : une vision de l’alcoolisme d’une rare intensité. »

Image

Dans ce roman, nous suivrons et nous serons Morris, un cadre qui a tout pour être heureux : une famille, une maison, de l’argent. Le parfait stéréotype. Il a pourtant un vice caché : il est alcoolique.

Avec une narration complétement maitrisée, l’auteur nous plonge dans la vie de Morris. Nous serons sa pensée, son esprit, au travail (où il est [presque] exemplaire) avec ses collègues comme à la maison, avec sa famille.
On se perdra entre l’ivresse et la réalité, entre le désir et la passion, entre le jour et la nuit.

Ce roman est poignant. Nous n’en sortons pas indemnes, et je dirais même que nous en sortant ivre…. Et boueux.

Bonne lecture.

 

Disponible en version papier aux éditions Quidam.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :