La survivance, Claudie HUNZINGER

La Survivance, c’est le nom que Jenny et Sils ont donné à une petite ferme bien défraichie dans les montagnes Alsacienne. Cette petite ferme est la leur depuis maintenant 40 ans, mais ils n ‘y ont évidement jamais vécu.

Image

Pourtant, à l’aube de leur retraite, ils voient les problèmes de trésorerie pointer le bout de leur nez dans leur commerce, une librairie, qui vend essentiellement du livre d’occasion.
Ils n’ont, disent-ils, jamais voulu vivre dans un « village du livre » parce qu’ils préfèrent leur solitude. C’est peut-être ce qui les a perdus ?
Ils étaient pourtant au travail 7 jours sur 7, la librairie étant une pièce de leur maison, mais cela n’aura pas suffit.
Se voyant mis à la rue à l’age de presque 60 ans, ils ne savent plus où aller, et pour y faire quoi ?

Commence alors la terrible mise en place des cartons; remplis de livres. De leur livres, dont ils ne peuvent pas se séparer. Comment les ranger ? Par ordre alphabétique de titres, d’auteurs, par genre… ? C’est ce genre de questions qui seront posées tout au long du roman exceptionnel de Claudie HUNZINGER. Mais pas seulement.

Les voilà arrivés dans leur ferme abandonnée. La seule qui veuille bien encore d’eux. Ils sont prêt à tout retaper pour ne pas trop se mouiller et avoir froid, à 1 000 mètres d’altitude, si proche du Rhin et de l’Allemagne.
Et au delà des questions existentielles sur la vie à l’âge de la pré retraite, Claudie HUNZINGER, qui elle-même vit dans la montagne, pose des regards essentiels sur la vie recluse, au beau milieu de la montagne, notamment à travers le regard de Jenny, sa narratrice.

Celle-ci aura l’idée, avant de partir, d’acheter quelques graines, pour se nourrir facilement, mais Sils est accro à la viande.
Elle aura aussi l’idée d’acheter une toile de tente, pour éviter de se tremper la gueule les nuits de pluies, à cause du toit tombé. Ils vont alors dormir ensemble. Ce qui ne leur est quasiment jamais arriver. Comment réagiront-ils face aux corps nus, l’un de l’autre ?
Et surtout, un passage très touchant, une question qui est essentielle pour cette ancienne libraire passionnée de ses livres; doit-on faire passer la littérature avant la vie ? Ça ne semble pas si évident.

De plus, il y a une étude sur les cerfs, un regard porté sur la nature hors paire. Connaissez-vous ces animaux et pouvez-vous indiquer leur âge ? Savez-vous s’ils ressentent de la peine ? Savez-vous s’ils ont une hiérarchie, s’ils se déplacent en groupe ou seuls ? Savez-vous tout sur le brame ?

J’ai pour ma part suivi l’histoire extraordinaire de ce couple passionné, sous une écriture bourrée de références littéraires et scientifiques, avec un enthousiasme sans pareil.
Sils se met à l’alchimie, et nous auront un cours d’alchimie. Ce qui pourrait paraître chiant, et est pourtant absolument fabuleux.
A travers une écriture poétique, douce et sensible, Claudie HUNZIGER nous propose un voyage un peu particulier.

Si vous en avez l’occasion, ne le ratez surtout pas.
L’érémitisme n’est pas que chez Jon KRAKAUER ou Sylvain TESSON. Il est aussi ici, mais conté d’une façon différente.

 

Disponible chez Grasset en livre papier.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

2 responses to “La survivance, Claudie HUNZINGER

  • Meelly

    Le propre d’une chronique, outre de donner son ressenti de la lecture d’un livre est de permettre aux autres de découvrir ce livre, d’éprouver les mêmes (ou parfois d’autres) émotions. Suite à la lecture de ton billet, j’ai vraiment envie de découvrir ce roman. Roman dont j’avais déjà entendu parlé, mais qui ne m’avait pas suffisamment séduite…jusqu’à ta chronique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :