Viviane Elisabeth Fauville, Julia DECK

Voici un premier roman plutôt bon.
J’ai attaqué la lecture suite au passage de Julia DECK à La Grande Librairie (comme beaucoup, non?) qui m’avait enchanté. On m’a promis des références Becketiennes au niveau de l’écriture et pourquoi pas de l’histoire… Promesses un peu exagérées.

Image

J’ai été dans un premier temps enchanté par cette nouvelle écriture, plutôt rapide et rythmée, avec quelques jeux de mots, ou au moins de sonorités. Puis doucement je me suis essoufflé pour finalement mieux repartir à la fin.
Jusqu’à la moitié du roman, j’ai trouvé l’histoire un peu tirée par les cheveux, mais pourtant loin d’être absurde. Un peu redondante et pourtant pas répétitive. Du déjà lu? Non, même pas. C’est une histoire assez originale, une jeune femme qui tue son psychiatre suite à un problème d’entente. Une jeune femme que personne ne soupçonnera parce qu’elle est trop banale mais qui ne doutera, elle, jamais de son crime.
A la moitié du roman, elle passe enfin à certaines actions, elle fait des démarches, suit des gens dans la rue, les traquent. Que ne ferait-elle pas pour sa petite fille, âgée de quelques mois ?

Malgré cet engouement, j’ai trouvé la fin un peu trop attendue et sans réelle surprise. J’aurais aimé être transporté dans un monde totalement barré, et loin de toute frontières de la réalité.
J’attends cependant son second roman, parce que je pense vraiment qu’elle a un fort potentiel dans les lectures qui peuvent me plaire.
Après tout, un premier roman chez Minuit, elle suit peut-être vraiment les traces de Samuel BECKET ?

 

Disponible aux éditions de Minuit en livre papier.

Publicités

À propos de Antoine

Libraire dans l’Isère. Voir tous les articles par Antoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :